• Publicité
Index du forum Ressources Entrepreneur Ce qu'il faut lire ailleurs Livres Finance, comptabilité, fiscalité N'ayez plus peur des chiffres--Bruno Gonzalvez

N'ayez plus peur des chiffres--Bruno Gonzalvez

Les livres à lire dans les domaines financier d'intérêt pour l'entrepreneur.


Didier Avatar de l’utilisateur
Grand Manitou
Grand Manitou

Messages: 318

Il y a longtemps que je cherchait ce type de livre. Principalement pour mes clients, qui se lancent désavantagé qu'il sont par une incompréhension presque totale du langage comptable et financier.

Alors que la plupart des ouvrages du genre se concentre sur la mécanique financière, sur les règles et sur le sujet très aride des chiffre, N'ayez plus peur des chiffres prends le parti de l'entrepreneur. De celui qui se lance et qui veut naviguer avec confiance dans les méandres des choix à faire.

Bruno développe 4 axes:

La création du prévisionnel
Les fondamentaux de la comptabilité
Fixer les prix et se faire payer
Choisir la bonne banque établir une bonne relation avec son banquier

Ce livre est fondamentalement conçu pour ceux qui ont les chiffres et la finance en horreur. Le texte est vivant, les explications simples, et les exemples concrets. Remarquez que je n'ai pas lu ce livre pour moi, je l'ai lu avec le regard de mes clients qui souvent ne comprennent pas de quoi je parles, dès lors qu'il s'agit de finance.

Non seulement ils ne savent pas de quoi je parles, mais ils ne peuvent pas non plus m'expliquer les hypothèses qu'ils ont utilisé pour faire des prévisions.

Un exemple parmis tant d'autres...

Un ami qui voulait lancer un restaurant qui avait prévu faire 3 millions de CA la première année et un million de profits. Il n'y avait aucune justification sur le 3 million de CA. La ville dans laquelle il était avait un taux de chômage de 33%.

Pire dans son prévisionnel, il n'y avait surtout aucune dépenses reliées aux salaires, ni aux charges, des dépenses de fonctionnement grossièrement sous-estimées. Par exemple, il n'avait pas compté les intérêts payés sur les équipements.

J'ai refusé d'investir. Avec raison. En-têté il s'est lancé avec 300 000$ de love money. Il a vite déchanté lorsqu'il s'est rendu compte que ses 300 000 de revenus prévus le premier mois, ont fondu à 27 000 et pour obtenir ce chiffre il devait en dépenser 50 000. L'aventure a duré 4 mois, il a déposé le bilan, fatigué après 3 mois de relation tendues avec ses fournisseurs qu'il ne pouvait pas payer, devant la révolte de ses employés pas payés non plus, et devant les lettres du gouvernement qui lui réclamait des taxes qu'il n'avait pas budgété.

Il avait peur des chiffres, ne les comprenais pas et ne voulait surtout pas les comprendre.

N'ayez plus peur des chiffres lui aurait permis de s'en sortir. Ou à tout le moins d'avoir des prévisions plus réalistes, et d'attendre de meilleures condition pour l'ouverture de son restaurant.

Même à plus petite échelle, ces informations sont importantes.

Bref, très bonne lecture introductive à la comptabilité et aux aspects financiers des affaires.

Amicalement,
Didier Bonneville-Roussy

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)

Message 28 Avr 2011, 13:46
Lionel Ledoucin Avatar de l’utilisateur
Agent Volontaire
Agent Volontaire

Messages: 592

Bonjour Didier,

Tu n'as pas mis de lien dirigeant vers la fiche produit du livre pour ceux et celles qui souhaiteraient éventuellement se le procurer.

http://editions-alambic.com/fiche.php?livre=2

amicalement

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)

Message 28 Avr 2011, 13:55
Christine G Avatar de l’utilisateur
Pilier

Messages: 2215
Localisation: Tours, France

Bonjour,

Je l'ai acheté, et je n'ai pas été déçu, même si pour la plupart des choses, c'était une piqûre de rappel !
En tout cas, je le conseille à tous ceux qui veulent s'installer, car c'est un livre très didactique, dans un vocabulaire compréhensible par tout le monde !

Christine

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)

Message 28 Avr 2011, 14:02
Gil.SawaS Avatar de l’utilisateur
Coutumier

Messages: 840
Localisation: NICE

admin a écrit:
Bref, très bonne lecture introductive à la comptabilité et aux aspects financiers des affaires.

Amicalement,
Didier Bonneville-Roussy



Bonjour,
Justement, je me posais une question à ce sujet, ne connaissant pas le Canada, j'aurais aimé savoir en quoi votre système diffère par rapport au Français, concernant la comptabilité et les aspects financiers.
Les processus liés à la création d'entreprise sont ils similaires ?

Gil

Je n'ai pas encore lu le livre de Bruno, c'est bien sûr dans mes priorités prochaines.
WEBMASTERS : Installez une sectionrencontre et tchat à votre site, et gagnez GROS

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)

Message 28 Avr 2011, 17:07
Bruno Avatar de l’utilisateur
Coutumier

Messages: 714
Localisation: France

Bonjour

Merci pour vos compliments. Et je suis flatté d'avoir suscité autant d'intérêt chez Didier.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas...

Amitiés
Bruno

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)

Message 14 Mai 2011, 17:31
angellove Avatar de l’utilisateur
Cadet

Messages: 16
Bonjour!
merci pour le partage.

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)

Message 15 Mai 2011, 10:07
Golden75 Avatar de l’utilisateur
Pilier

Messages: 1266
admin a écrit:
Il y a longtemps que je cherchait ce type de livre. Principalement pour mes clients, qui se lancent désavantagé qu'il sont par une incompréhension presque totale du langage comptable et financier.

Alors que la plupart des ouvrages du genre se concentre sur la mécanique financière, sur les règles et sur le sujet très aride des chiffre, N'ayez plus peur des chiffres prends le parti de l'entrepreneur. De celui qui se lance et qui veut naviguer avec confiance dans les méandres des choix à faire.

Bruno développe 4 axes:

La création du prévisionnel
Les fondamentaux de la comptabilité
Fixer les prix et se faire payer
Choisir la bonne banque établir une bonne relation avec son banquier

Ce livre est fondamentalement conçu pour ceux qui ont les chiffres et la finance en horreur. Le texte est vivant, les explications simples, et les exemples concrets. Remarquez que je n'ai pas lu ce livre pour moi, je l'ai lu avec le regard de mes clients qui souvent ne comprennent pas de quoi je parles, dès lors qu'il s'agit de finance.

Non seulement ils ne savent pas de quoi je parles, mais ils ne peuvent pas non plus m'expliquer les hypothèses qu'ils ont utilisé pour faire des prévisions.

Un exemple parmis tant d'autres...

Un ami qui voulait lancer un restaurant qui avait prévu faire 3 millions de CA la première année et un million de profits. Il n'y avait aucune justification sur le 3 million de CA. La ville dans laquelle il était avait un taux de chômage de 33%.

Pire dans son prévisionnel, il n'y avait surtout aucune dépenses reliées aux salaires, ni aux charges, des dépenses de fonctionnement grossièrement sous-estimées. Par exemple, il n'avait pas compté les intérêts payés sur les équipements.

J'ai refusé d'investir. Avec raison. En-têté il s'est lancé avec 300 000$ de love money. Il a vite déchanté lorsqu'il s'est rendu compte que ses 300 000 de revenus prévus le premier mois, ont fondu à 27 000 et pour obtenir ce chiffre il devait en dépenser 50 000. L'aventure a duré 4 mois, il a déposé le bilan, fatigué après 3 mois de relation tendues avec ses fournisseurs qu'il ne pouvait pas payer, devant la révolte de ses employés pas payés non plus, et devant les lettres du gouvernement qui lui réclamait des taxes qu'il n'avait pas budgété.

Il avait peur des chiffres, ne les comprenais pas et ne voulait surtout pas les comprendre.

N'ayez plus peur des chiffres lui aurait permis de s'en sortir. Ou à tout le moins d'avoir des prévisions plus réalistes, et d'attendre de meilleures condition pour l'ouverture de son restaurant.

Même à plus petite échelle, ces informations sont importantes.

Bref, très bonne lecture introductive à la comptabilité et aux aspects financiers des affaires.

Amicalement,
Didier Bonneville-Roussy


mon cousin et sa coupine tiennent un restaurant au centre de lyon franchement j'ai vu un reportage la dessus des personnes qui veulent ouvrir un restaurant sur le reportage sur m6 il dit que passé 5 ans certaines restautanz mettent la clé sous la porte
et ce matin du côté wyoming une fille s'était fracturée la jambe en glissant sur le sol d un macdo elle réclamait plus de 100 000 de dollars elle a eu gain de cause ca rigole pas

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)
Message 28 Mai 2011, 02:47
paf Avatar de l’utilisateur
Junior

Messages: 7

Merci pour cette référence Didier. Je vois que le prix est en euros et que l'éditeur est français. Sais-tu si les règles générales de comptabilité et finance française sont applicables à 99% au Québec ?
Blog Actualité Finance et économie, assurance banques et bourse

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)

Message 28 Mai 2011, 13:28
Didier Avatar de l’utilisateur
Grand Manitou
Grand Manitou

Messages: 318

Paf et pour Gil. Sawas,

Normalement, il devrait y avoir très peu de différences d'un pays industrialisé à l'autre. Les normes comptables sont aujourd'hui développées au niveau international par L'IASB. Donc si vous faites affaires avec un comptable licencié CA, CGA ou CMA au Québec ces normes devraient être les mêmes.

La grosse différence n'est pas dans la comptabilité elle même, mais au niveau du traitement fiscal. Les sociétés canadiennes sont nettement avantagées par rapport aux sociétés françaises, à partir de 15000 de bénéfices. Pour les sociétés Québécoise c'est 21 ou 22% d'impôt jusqu'à 400 000 de bénéfices alors qu'en France si je me souvient bien c'est 15% jusqu'à 15 000 et ensuite on passe à 33%.

Ensuite il y a quelques différences de nomenclature. Des termes différents qui réfèrent aux même concepts surtout au niveau de ratios financiers, mais c'est relativement marginal.

Amicalement,
Didier

Pas encore membre ? ;-)
Venez vous enrichir et partager avec les autres ! Vous profiterez d'un forum avec beaucoup moins de pubs ;-)
Suivante

Retourner vers Finance, comptabilité, fiscalité

cron